Bigoudi

(texte), (illustrations)

Chaque jour, les petits rituels se succèdent pour Bigoudi, retraitée dynamique, et Alphonse, son chien : le café chez Luigi, la balade au parc, le thé-poker chez Beatrix… Mais un jour, Alphonse pousse son dernier soupir. Bigoudi décide de ne plus voir personne. À quoi bon s’attacher aux gens si c’est pour les perdre comme Alphonse ? Mais des îlots d’humanité, chaleureux et douillets, résident même au coeur de l’effervescence citadine, évoquant ici la ville de New York. Un album qui aborde avec justesse et humour les thèmes de l’attachement et du deuil.

« Ce faussement de compagnie, qu’on appelle le deuil, est le sujet de ce livre moitié pimpant, moitié poignant. Le texte n’est pas en reste pour alterner la drôlerie et le trémolo. Du désespoir de l’absence, rien n’est caché. Le chagrin des grands existe, leurs larmes aussi, avec leur cortège d’incohérences comportementales. Mais, un beau jour, on resourit. Il suffit d’un peu de persil entre les dents pour oublier qu’on va manger les pissenlits par la racine. » Marine Landrot, Télérama.

« Une histoire d’une grande sensibilité, illustrée avec finesse par le coup de crayon de Sébastien Mourrain, qui démontre une fois de plus que l’humour et la tendresse mettent du baume au coeur. » Cécile Bodarwé, Midi Libre.

Format 17,4 x 24
Pagination 40
Sorti le 20 03 14
ISBN 978-2-36902-021-9
À partir de 3 ans

13,80

UGS : 9782369020219. Étiquettes : , , , .